Nous sommes fiers d’être membre des Assemblées Pentecôte du Canada, pour être le sel et la lumière à Edmundston, NB CA

Les Fêtes et les réunions de famille

Il existe beaucoup de livres sur le sujet de comment vivre ou travailler avec des gens au caractère difficile.  Il y a des alternatives pour nous aider avec les gens qui sont dans nos vies de temps à autre, et qui nous blessent.

Nous pouvons soit accepter la personne problématique, soit l’ignorer complètement, ou faire face au problème que la personne cause.  Ces gens-là sont dans nos vies seulement occationnellement… et nous donnent des maux-de-tête, mais ce n’est qu’occasionnellement alors ce n’est pas plus grave que ça. 

Par contre, nous avons notre parenté!  Ces gens font parties de nos vies de façon permanente.  Il y a les vacances, les anniversaires de naissance, les funérailles, la naissance d’un enfant, les mariages et les réunions de famille.  Faire face à ces personnes au caractère difficile est la tâche la plus exaspérante de notre existence !  Quelqu’un a dit :  »Les fêtes?  C’est à éviter à tout prix! »

Un des facteurs majeur qui contribue au suicide après la période de Noël, ce sont les rassemblements de famille.  C’est le temps pour de nouvelles blessures;  les anciennes blessures reviennent à la surface et les cicatrices du passé ne sont pas encore guéries. 

Les personnes au caractère difficile dans nos vies semblent avoir le talent pour nous blesser chaque fois que nous les voyonsIls disent la mauvaise chose, ils ruinent notre journée, ils nous tourmentent constamment. 

Certaines personnes peuvent être très gentilles avec les autres, mais pas avec nous.  Pourquoi? Qui sait?  Il y a quelque chose dans leur passé qui les poussent à devenir méchant lorsqu’ils sont en notre présence.  Lorsque nous réalisons que ces personnes ont des problèmes et que ce n’est pas de notre faute, nous acquérons des moyens pour leur faire face.

Certaines personnes disent que nous devons les confronter et leur dire qu’ils nous font du mal lorsqu’ils nous parlent d’une certaine façon.  Mais l’expérience nous enseigne que si nous acceptons la situation et nous demandons à Dieu de nous aider à y faire face d’une façon constructive, notre colère et notre amertume peuvent se calmer.  Parfois une confrontation peut rendre la situation pire.

Le psychologue Dr. Dobson de  »Focus on the Family » nous donne quelques suggestions afin de nous aider:

1-  Priez pour votre irritation.

2-  Exprimez vos sentiments à une personne mature qui peut vous conseiller.

3-  Démontrez un esprit d’amour et de pardon envers la personne en question.

4-  Comprenez que Dieu parfois permet ces évènements afin de vous enseigner à être patient et vous aider à grandir en maturité.

5-  Réalisez qu’aucune offense reçue par une autre personne n’est égale à vos offenses envers Dieu.  Par contre, Il vous a pardonné!  Alors c’est votre devoir de démontrer le même pardon envers votre prochain.

Nous devons aussi remercier Dieu pour cette personne au caractère difficile.  De cette façon, nous serons sur le chemin de guérison de notre cœur…et de survivre!

 Jérémie 1 : 8 dit : ‘Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Éternel.’ 

Nous ne devons pas craindre une personne difficile parce que Dieu est avec nous et Il promet de nous venir en aide.

La moitié de la bataille est de savoir que la situation existe, qu’il y a des choses que nous pouvons faire et que la situation n’est probablement pas de notre faute. Laissons le reste à Dieu.  Nous verrons que notre relation avec cette personne peut même s’améliorer.

Espérons que ces quelques idées pourront vous aider à avoir un temps béni avec vos proches.

Pendant cette période de Noël et des Fêtes, que le Seigneur vous bénisse abondamment, vous et votre famille…et n’oubliez pas d’aller à l’église!

Pasteur Jean et Betty Lasanté